Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Désormais, il ne reste qu'une journée pour que la Tunisie adhère à la zone de libre-échange avec l'Europe. A partir du 1 janvier 2008, notre pays connaîtra une nouvelle ère porteuse d'une mutation qualitative et d'une marche déterminée annonçant une intégration réussie dans l'espace économique régional et mondial.

A signaler, que la Tunisie classée première au Maghreb et en Afrique,  3ème dans le monde arabe et 32ème au niveau mondial sur un total de 131 pays, et ce, selon le rapport mondial sur la compétitivité du forum de Davos (2007-2008), vient de signer plusieurs accords de libre-échange que ce soit au niveau bilatéral (Maroc, Jordanie et Turquie) ou au plan régional et multilatéral avec les pays de la ligue arabe et avec les pays signataires de l'accord d'Agadir (Maroc, Egypte, Jordanie).

Dans ce même cadre, prévue que la Tunisie parachève une série d'accords de libre échange, conformément à la déclaration de Barcelone qui vise à instaurer une zone de libre-échange euro-méditerranéenne en 2010.

Avec un appui européen multiforme, la Tunisie avait établi quatre listes de démantèlement douanier. La dernière liste de produits, qui est la liste 4 (4,75% de droits de douane), sera affranchie à partir du 1er janvier 2008 et touchera les produits industriels sensibles.  

Cette dernière tranche des taxations douanières imposées concernera les produits semi-fabriqués qui ont leur équivalent national, ayant la capacité de concurrencer les produits européens, comme le marbre, les produits de peinture, le papier, les pièces détachées automobiles ainsi que les produits fabriqués localement comme le prêt-à-porter, les chaussures, les équipements mécaniques et électriques, les climatiseurs, les réfrigérateurs, les ustensiles de cuisine.....

Toutefois, les produits agricoles "sensibles" ont été exclus du principe du démantèlement tarifaire, bien que les activités commerciales et les services. Il a uniquement, concerné l'élément industriel alors que l'élément agricole (taxe de 10,43%), a été maintenu pour permettre à cette industrie d'être encore plus performante.

Ces secteurs seront le sujet des prochaines négociations qu'engagera la Tunisie avec l'UE pour la libéralisation des échanges dans l'agriculture et les services. A préciser, que le démantèlement tarifaire ne concerne que les droits de douane, les impôts locaux : droit de consommation et TVA ont été maintenus.

Écrit par Ben Mohamed  "
tunisie-affaire"

Tag(s) : #articles de presse
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :