Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les Tunisiens en force dans le secteur

 

Le marché bancaire algérien suscite toujours la convoitise des banques étrangères et notamment arabes En effet, deux banques tunisiennes attendant leur agrément de la Banque d'Algérie, il s'agit d'Amen banque, qui a déjà une société de leasing et compte ouvrir une banque commerciale et aussi on cite la banque numéro un en Tunisie, la BIAT Depuis, les banques tunisiennes n'ont non seulement pas étendu leur présence à l'international, mais ont même reflué face à ce "jaillissement" spectaculaire des banques marocaines au Maghreb et en Afrique, les banques tunisiennes esquissent une timide riposte.
Première à se lancer, Amen Bank a créé une société de leasing en Algérie et projette de s'y doter d'une banque. La B.I.A.T, la plus importante banque privée de Tunisie, qui vient d'ouvrir un bureau en Libye (où la BTL et l'ATB se sont également implantées), vient de déposer une demande d'agrément pour installer une filiale en Algérie. Ancien Directeur à l'UBCI, Fethi Mestiri a notamment dirigé la filiale algérienne du groupe BNP Paribas avant de rejoindre l'équipe de la BIAT pour participer au projet d'implantation d'une filiale du groupe en Algérie.
La BIAT sera majoritaire dans cette nouvelle institution financière algérienne qui aura pour capital un minimum de 38 millions de dollars. Il est à rappeler que la BIAT a annoncé, depuis quelques mois déjà, son désir de s'implanter en Algérie et en Libye afin d'accompagner ses clients sur ces marchés où l'on retrouve de plus en plus d'entreprises tunisiennes.
Amen Bank s'intéresse à l'Algérie ; elle a, récemment, déposé un dossier auprès de la Banque centrale de Tunisie, pour demander l'autorisation de déposer une demande auprès des autorités algériennes pour l'ouverture d'une banque commerciale en Algérie.Cette ouverture, si elle est autorisée par la BCT, devrait se faire en partenariat avec des fonds d'investissement étrangers et des institutions financières internationales qui feront partie du tour de table financier nécessaire à ce projet de banque en Algérie qui devrait être dotée d'un capital de 50 millions DT et où le groupe Ben Yedder devrait détenir plus de 50% du capital.Les banques tunisiennes ambitionnent d'investir en Algérie via l'ouverture de filiales dans le pays ou la participation dans le capital des banques publiques dont le gouvernement envisage la privatisation, tel que le Crédit Populaire d'Algérie (CPA).La société de monétique SMT s'est installée en Algérie, émanation de plusieurs banques tunisiennes, a été créée pour promouvoir et gérer le système des cartes de paiement bancaires : plate-forme monétique et transactionsToutefois, aucune banque tunisienne n'est présente au Maroc, ou n'a, à ce jour, annoncé des projets dans ce pays….

Tag(s) : #articles de presse
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :