Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié le jeudi 23 avril 2009 à 09:51
 lefigaro.fr - L'économie de la planète devrait se contracter de 1,3% en 2009, une première depuis plus d'un demi-siècle. En zone euro, le recul atteindrait les 4,2%.

Les quatre coins du monde sont affectés». Dans ses dernières « Perspectives économiques mondiales », le Fonds monétaire international (FMI) prévoit (à nouveau) une détérioration de la récession pour 2009. L'institution multilatérale pense désormais que le produit intérieur brut de la planète se contractera de 1,3% cette année, une première depuis plus d'un demi-siècle, et celui des pays développés de 3,8%. Tandis que les marchés financiers croient en une sortie proche de l'économie, à la faveur de publications d'entreprises et de statistiques macro-économiques moins pires qu'attendu, le FMI conserve une ligne dure. Cette révision à la baisse des perspectives économiques pour 2009 est d'ailleurs la troisième de l'année, après celles de janvier et mars. Les échanges internationaux en prendront ainsi un coup, le FMI estimant qu'ils reculeront de 11% cette année, avant de se stabiliser (+0,6%) en 2010. Faut-il considérer que cette révision à la baisse des perspectives de croissance mondiale témoigne d'une aggravation de la crise ? Pierre-Yves Dugua, correspondant du Figaro à Washington, analyse la situation :

Parmi les pays industrialisés, c'est la Japon qui devrait souffrir le plus en 2009, avec une contraction de son produit intérieur brut (PIB) de 6,2%, suivi de la Russie (6%), et encore de la Grande-Bretagne (4,1%). La Chine et l'Inde connaîtront une croissance positive mais nettement inférieure à celle qu'elles ont connue jusqu'à maintenant, le premier devant se contenter d'une hausse de son PIB de 6,5% et le second de 4,5%. En zone euro, pas de miracle : le recul atteindra 4,2% cette année et en France, 3%. Pierre-Yves Dugua souligne toutefois que le ralentissement en France sera moins marqué qu'en Allemagne :

Bien évidemment, ces mauvais chiffres ne seront pas sans conséquences pour l'emploi, estime le FMI. En Allemagne, le chômage pourrait atteindre les 9% fin 2009, aux Etats-Unis 8,9% et 7,4% en Grande-Bretagne. L'institution plaide toujours pour une reprise « lente en 2010 », mais celle-ci ne suffira pas à faire baisser dans l'immédiat le taux de chômage, qui devrait connaître des pics l'année prochaine (Respectivement 10,8% en Allemagne, 10,1% aux Etats-Unis et 9,2% en Grande-Bretagne. Cette montée du chômage est inévitable, estime Pierre-Yves Dugua.
Tag(s) : #articles de presse
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :