Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

DROITS DE L'HOMME

 «La crise est aussi une crise des droits humains»

jeudi28 mai 2009

Danica Hanz

Le rapport annuel d’Amnesty International

«La crise économique est aussi une crise des droits humains», estime Amnesty International dans son rapport 2009 sur la situation des droits de l’homme dans le monde. L’organisation non gouvernementale (ONG) critique les moyens astronomiques mis à disposition pour redresser l’économie, au moment où les apports financiers ont cruellement fait défaut à la réalisation des «Objectifs du millénaire pour le développement».

Limites d’un système

«Les gouvernements des pays riches et puissants, qui disaient ne pas disposer des ressources nécessaires à la lutte contre la pauvreté, ont soudain trouvé des sommes infiniment supérieures pour voler au secours de l’économie qu’on avait laissée pendant des années échapper à tout contrôle et qui, désormais, s’effondrait», explique Irene Khan, la secrétaire générale d’Amnesty.

L’ONG souligne les limites d’un système qui a placé l’économie au cœur de son fonctionnement, censée résoudre tous les malheurs du monde. Echec économique, qui renforce les inégalités, accroît la pauvreté et favorise violences et répressions. L’année en cours verra 53millions de personnes sombrer dans la pauvreté selon les prévisions de la Banque mondiale, et l’Organisation internationale du travail prévoit entre 18 et 51 millions de nouveaux sans-emploi. La hausse des prix des denrées et la crise alimentaire qui en résulte ont d’ores et déjà provoqué de multiples manifestations au Cameroun, en Tunisie ou en Egypte, toutes sévèrement réprimées par les autorités.

«Il ne peut y avoir de reprise économique sans stabilité politique», explique la secrétaire générale. L’ONG suggère d’exploiter le vide institutionnel provoqué par la crise, en complétant la nouvelle architecture financière préconisée par les gouvernements, par un système international plus soucieux des droits humains. La nouvelle campagne d’Amnesty, «Exigeons la dignité», vise à démontrer que la pauvreté n’est pas une fatalité, mais résulte bien souvent des décisions politiques discriminatoires. Irene Khan insiste: «La pauvreté est avant tout la conséquence des violations des droits de l’homme.»

 

(Source: "LE TEMPS" (Quotidien - Suisse) Le 28 mai 2009)

Lien: http://www.letemps.ch/Page/Uuid/eb0f805c-4afd-11de-817d-26630ae64ef8/La_crise_est_aussi_une_crise_des_droits_humains

Tag(s) : #j'accuse
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :