Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

Militante, coordinatrice du CAPJC, ancienne responsable médias d'Afek Tounes

************************************

 

"L'erreur n'est-elle due qu'à l'ignorance?" Sigmund Freud

Aujourd'hui, nous parlons de réconciliation nationale et d'union nationale. Mais de quelle union parlons-nous si nous ne nous unissons pas sur les significations des concepts les plus basiques d'une transition démocratique?

Avons-nous les mêmes définitions des mêmes mots?

Ce que nous devons comprendre en ces temps difficiles par lesquels passe la Tunisie est que la majeure partie de ce que nous vivons aujourd'hui - du choix de l'ANC aux effritements des voix pendant les dernières élections, des désaccords ingérables au sein de l'Assemblée à la mascarade du dialogue national - vient tout simplement de l'ignorance politique dans laquelle baigne la Tunisie.

Notre expérience en matière politique, élite et anciens politiciens compris, se résume aux nombreuses années de parti unique, un régime perdu entre le totalitarisme et l'autoritarisme. On ne reconnaissait même pas le régime tellement il a été massacré comme une personne que la torture aurait laissée méconnaissable. Comment peut-on alors, du jour au lendemain, connaitre et assimiler les b.a-ba, mécanismes et rouages de la politique et encore moins de la démocratie si l'on ne l'a jamais vu ni vécu? En démocratie, ni les plus grandes œuvres, ni les meilleurs films ne suffisent. Seulement la pratique fait des politiciens et seulement la pratique fait des peuples respectueux d'un concept aussi complexe que la démocratie.

En plus bref, seule la pratique démocratique fait des démocrates.

En revanche, le côté théorie vient jouer un rôle primordial dans ce processus long et pénible. L'apprentissage de la démocratie doit être accompagnée d'une éducation solide. Un bébé peut répéter des mots sans les comprendre et c'est en corrigeant sa prononciation d'abord et en lui expliquant ce que c'est ensuite qu'il pourra continuer son apprentissage, s'épanouir et voler de ses propres ailes. En effet, il y a des bases à tout apprentissage que nous ne pouvons guère ignorer.

En Tunisie, une phase essentielle voire fatidique a été ignorée. Celle de l'éducation des valeurs les plus basiques de la politique et tout ce qui l'entoure. Je ne dis pas qu'il va falloir faire du peuple des experts de sciences politiques, mais tout simplement le munir des connaissances les plus essentielles pour pouvoir comprendre, analyser et prendre les bonnes décisions. Des mots tels que démocratie, libertés, légitimité, état de droit, régime politique, socialisme, libéralisme, Assemblée Constituante... Tous ces mots là nous sont complètement nouveaux et je parie que si l'on arrête dix personnes dans la rue et leur demande de définir ces mots, nous aurons dix définitions différentes pour chacun de ces mots.

En outre, même des mots qu'on est censé avoir vécu toute notre existence, comme dictatureou culte de la personnalité sont en fait brouillés dans nos têtes et risquent de réapparaitre devant nous sous une autre forme que nous risquons d'accepter, d'approuver, de soutenir. Cela nous mène à penser que tout l'enjeu est dans l'éducation. La Tunisie a besoin de rééducation.

http://www.huffpostmaghreb.com

Tag(s) : #politique
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :