Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

«Nous ne visons pas à contrecarrer l’action de l’ UGTT. Au contraire nous pouvons, nous compléter»

«Nous sommes pour le pluralisme politique et le pluralisme syndical. Nous sommes contre le parti unique et le syndicat unique », a déclaré M.Habib Guiza, coordinateur de la Confédération Générale Tunisienne du Travail (CGTT) lors d’une conférence de perse tenue hier à Tunis, pour annoncer le démarrage des activités de la confédération et présenter ses objectifs.


 « Elle a été constituée suite à l’initiative prise il y a quatre ans par 500 syndicalistes qui après de constructives discussions ont décidé la création d’un nouveau syndicale et ont publié plate une forme syndicale à cet effet. Mais la CGTT a été interdite d’activités par l’ancien régime qui nous a même empêché de tenir deux conférences que malgré nous avons pu constituer des syndicats de base dans plusieurs villes. Aujourd’hui, et grâce à la révolution qui a libéré le pays et instaurer la liberté et la démocratie nous allons travailler librement », a-t-il ajouté.

Complémentarité

M.Guiza a ensuite rappelé que le pluralisme syndical et la liberté de la création d’un syndicat sont des droits inscrits dans la constitution et dans les conventions de l’Organisation Internationale du Travail (OJT). Il a signalé aussi que la CGTT ne vient pas contrecarrer l’UGTT. « leurs actions peuvent au contraire se compléter et enrichir le mouvement syndical dans le pays et consolider et promouvoir les acquis sociaux des travailleurs. Nous allons donc œuvrer dans ce sens. Mais, en toute indépendance ».

- Les membres du comité constitutif de la CGTT :

Habib Guiza, Sonia Jaouadi, Mohamed Chakroun, Naceur Rdissi, Jamel Mkadmi et Lamia Ben Naceur.

- Emblème et congrès

Solidarité, justice modernité.

* La CGTT tiendra son premier congrès le 3 décembre 2011.

source : letemps.com
 
Tag(s) : #articles de presse
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :