Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

TUNIS, 09 Fev 2011 (AFP) - Le président de la Banque africaine de développement, Donald Kaberuka, se dit prêt, dans un entretien avec l'AFP à Tunis, à accroître substantiellement l'action de la BAD en faveur de la Tunisie post Ben Ali pour accompagner le pays dans sa mue démocratique.
 
Q: Votre institution envisage-t-elle, comme y pense de son côté l'UE, d'accélérer et accroître en urgence sa coopération technique et financière avec la Tunisie?
R: Des discussions sont d’ores et déjà engagées avec le gouvernement et les principaux partenaires au développement pour examiner quels sont les domaines d’intervention prioritaire où nous pouvons apporter notre soutien en cette période de pression économique et de forte demande sociale.
Nous sommes prêts à des engagements supplémentaires substantiels pour aider la Tunisie à faire face aux défis immédiats. Qu’il s’agisse de ceux relatifs à la stabilité financière et la transition économique, à la gouvernance et au climat des affaires, au développement local et à la lutte contre les disparités régionales, tout en veillant, en tant que Banque de développement, à un comportement prudent pour continuer de répondre aux besoins considérables de l’ensemble du continent africain.
 
Q: concrètement quelle forme le soutien de la BAD à la "nouvelle Tunisie" peut-il prendre?
R: La Banque peut mettre à la disposition de la Tunisie de nombreux instruments tels que des appuis budgétaires directs au gouvernement, des financements de projets, des garanties et des financements pour le secteur privé, ainsi que des dons pour l’assistance technique et les études stratégiques.
Cette contribution se fera en pleine coopération avec le gouvernement transitoire. Nous comptons examiner avec lui les diverses options pour un accompagnement qui s’inscrive dans les attentes nouvelles du pays.
La BAD est résolue à accompagner le processus de réformes de la Tunisie (qui) est un partenaire de longue date et notre 2e client avec un montant de plus de 4,5 milliards de dollars depuis le début de notre coopération en 1968.
La Banque a neuf projets en cours pour un montant total de 1,1 milliard de dollars US. La répartition du portefeuille est de 66% pour les infrastructures, 18% pour la réforme économique et 10% dans le secteur du développement social et rural.
La BAD a également engagé 1 milliard de dollars pour le secteur privé en lignes de crédit.
 
Q: Quel message la BAD, installée provisoirement à Tunis du temps de Ben Ali, adresse-t-elle à la nouvelle Tunisie démocratique?
R: Depuis 8 ans, la Tunisie abrite l’agence temporaire de relocalisation de la BAD (le siège historique est à Abidjan, ndlr). Au plus fort de la crise, la BAD avec ses plus de 1.500 employés n’a pas arrêté un seul instant de travailler dans ses locaux de Tunis. C’est un signe fort que nous n’avons jamais douté de la capacité du peuple tunisien à surmonter ses épreuves de manière pacifique.
De plus, tous nos projets en cours ont continué de fonctionner normalement, et nous avons dès les premiers jours pris attache avec le gouvernement transitoire, à qui nous avons clairement exprimé notre disponibilité à déployer nos ressources financières, humaines et techniques pour aider la Tunisie à aller de l’avant.

Tag(s) : #articles de presse
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :