Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

« C’est moi  qui avait écarté Nébil Chettaoui du poste de PDG de Tunisair, quand j’étais ministre du Transport. Il n’était plus l’homme de la situation après avoir passé 4 ans à se plier en quatre pour pouvoir manager la compagnie battant pavillon national.  Il fallait de nouvelles têtes et de nouveaux profils qui correspondent aux nouvelles exigences et contraintes de la Tunisie postrévolutionnaire ».

C’est ce que vient de nous indiquer Yassine Ibrahim, ministre du Transport sous les gouvernements successifs Mohamed Ghannouchi et Béji Caïd Essebssi faisant suite à la parution de l’article intitulé « Tunisair – Nebil Chettaoui: «J’aurais dû deviner que dénoncer Airbus était me condamner…» sur notre site « Directinfo » le 22 juin dernier.

La révocation de Nébil Chettaoui, n’aurait rien à voir avec le contrat d’achat des 16 Airbus, d’après M.Ibrahim, c’est surtout  l’espoir d’injecter  un nouveau souffle à Tunisair qui avait motivé sa décision.

Affaire à suivre surtout que Jamel Arfaoui, journaliste d’investigation qui a mené l’enquête sur Tunisair a, d’après lui, consacré 15 minutes dans son émission à Airbus. Alors, la multinationale française serait-elle impliquée dans des histoires louches avec les anciens dirigeants tunisiens?. Seul le film documentaire dont la diffusion a été retardée pour des raisons « techniques…? » et qui serait éventuellement transmis mardi 26 juin sur la chaîne Nessma, nous le dira.

A.B.A

 

http://directinfo.webmanagercenter.com

Tag(s) : #j'accuse
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :